Prix de pose d’un parquet infos et devis

redaction mai 22, 2017 Commentaires fermés sur Prix de pose d’un parquet infos et devis

Le parquet est un revêtement qui résiste au temps, ce qui le rend très concurrentiel face aux nombreuses autres solutions conçues et commercialisées chaque année. Il est également très esthétique. Seulement, il faut prévoir un budget précis pour obtenir le bon parquet. Pour vous aider à choisir, nous vous donnons quelques pistes relatives au prix de ce matériau.

Faite une demande de devis gratuitement :

3 devis parquet au poseurs de votre région
Profitez en c’est gratuit.





Prix du parquet et qualité des matériaux

prix pose parquet

Contrairement à ce qu’on pense habituellement, un parquet de qualité ne consiste pas en une juxtaposition de planches. Il faut prendre en compte les types et les variétés de matériaux existant. En fonction de leur aspect et de leur robustesse, les prix seront toujours différents.

  • Le parquet flottant

Le parquet flottant est un parquet qu’on peut poser sans colle et sans clou. Les lames s’imbriquent les unes dans les autres et forment un ensemble uniforme, robuste et esthétique. Les lames d’un parquet flottant comprennent notamment un corps en bois reconstituée et une couche supérieure en bois plus solide. Cette couche légèrement épaisse peut être poncée. Le parquet flottant est le type le plus attractif en termes de rapport qualité-prix. La gamme n’est pas très élevée, mais chaque parquet est esthétique et relativement solide. En fonction du type de matériaux, vous pourriez envisager un prix variant entre 20 et 120 euros/m².

  • Le parquet stratifié

Le parquet stratifié porterait plus exactement le nom de sol stratifié. Pourquoi ? Parce que le parquet stratifié ne comporte pas de bois massif. C’est le modèle le plus populaire et le moins onéreux. Ce revêtement est constitué de particules réunies et solidifiées grâce à une résine spéciale. Cependant, la face supérieure de la lame comporte du papier texturé et une couche transparente. En outre, parquet stratifié un modèle moins cher, car l’ensemble est plutôt fin et réuni par imbrication des lames. En fonction des gammes disponibles sur le marché, vous trouverez des lames coûtant entre 10 et 50 euros/m².

  • Le parquet massif

Le parquet massif est à la fois noble, luxueux et cher. Il s’agit de bois massif, relativement épais (3 à 4 cm) qu’on doit clouer dans le sol ou coller. L’épaisseur des lames d’un parquet de bois massif n’est pas toujours uniforme. En conséquence, il faut presque toujours le poncer en fin de pose pour retrouver un parquet uniforme, de même taille, et particulièrement esthétique. Vous trouverez des essences ou des lames à plus de 150 euros/m².

Les essences et le choix du parquet

Bien sûr, la pose d’un parquet pose la question du type d’essences. Le choix de l’essence est crucial, et cette dernière, selon la résistante, influe sur le prix. Votre choix se portera nécessairement sur l’une de ces différentes essences suivantes.

  • Les essences dures

Ce sont les plus résistantes, mais aussi les plus difficiles à poncer. En conséquence, ces essences sont plutôt chères. Il peut s’agir de bois issu des arbres suivants : le maçaranduba, le wengé, le moabi, l’ipé, le frêne, le hêtre, le noyer, ou le chêne qui est l’essence dure par excellence.

  • Les essences tendres

Ces bois sont faciles à travailler et se déclinent dans les finitions les plus complètes et les plus colorées. Les essences tendres de référence sont le tauari, le bouleau, l’acajou et le mérisier. Elles ne sont pas particulièrement onéreuses, mais exigent un entretien plus régulier. Sur le long terme, les essences tendres sont donc plus chères, car vous devez débourser plus d’argent pour leur entretien ou les remplacer plus souvent.

  • Les bois pour les pièces humides de la maison

Si vous devez poser du bouleau dans les endroits de la maison où le sol est généralement mouillé, il y a peu de chances que ce parquet fasse long feu. Pour les pièces de la maison comme la cuisine et la salle de bain, vous devez vous tourner vers des essences qui résistent à l’eau. Le doussié, le merbau, le kempass et le jatoba sont très robustes. Il faut en outre prévoir la pose d’un vernis qui entretiendra le parquet pendant longtemps.

Quels sont les avantages et les inconvénients du parquet ?




Vous choisirez le meilleur type de revêtement en considérant les avantages et les inconvénients de ce type de pose.

Les inconvénients du parquet

Le principal inconvénient du parquet est sa fragilité. Il faut y apporter le plus de précautions possibles si on veut en faire bon usage sur la longue durée. Un parquet flottant ou massif doit recevoir une couche de protection à échéances régulières, et un nettoyage actif tous les 2 mois environ. Par ailleurs, il est sage d’employer des produits adaptés pour ledit nettoyage. Le parquet stratifié n’est pas vraiment un « bon ami » de l’eau. Vous devrez donc veiller à le garder sec la plupart du temps, ce qui ne sera pas toujours évident si vous posez ce parquet dans la cuisine, ou avez de jeunes enfants dans la maison.

Les avantages du parquet

Le parquet est esthétique, noble, luxueux et moderne. De plus, il n’est pas forcément cher. Chaque fois que vous effectuez des travaux de rénovation dans votre maison, il est plus judicieux de poser un parquet plutôt que de remplacer de fond en comble le sol de la maison avec des revêtements parallèles.

Quelles finitions pour le parquet ?

Si vous voulez apporter une touche d’esthétique supplémentaire, vous devriez envisager des touches de finitions particulières. Pour une esthétique à toute épreuve, pensez au parquet vitrifié. En fonction des cas, vous devriez poncer entièrement l’ancienne vitrification avant d’en poser une nouvelle.

Pour un parquet naturel qui conservera son teint et la sensation bois naturelle, prévoyez une huile spéciale parquet plusieurs fois par an-généralement après 60 à 90 jours-. A défaut de cette option, entretenez plutôt votre parquet avec de la cire. La cire protège le parquet plus longtemps et le rend plus doux au toucher. Mais il faut en appliquer une nouvelle couche plus régulièrement.

Au demeurant, le prix de la pose d’un parquet coûtera entre 30 et 50 euros/m² en fonction du type de parquets, des finitions, de l’essence considérée et de la pièce recouvrir.



Comments are closed.