Santé et vitalité

C’est quoi une pince de Kocher ? tout savoir sur cet instrument médical

La pince de Kocher est un instrument chirurgical utilisé dans le secteur de la médecine. Si elle ressemble à s’y méprendre à une paire de ciseaux munie de petites dents, elle n’a pourtant pas pour objectif de découper les tissus, mais bien de les manipuler et de réaliser des tractions. Quelle est l’histoire de la pince de Kocher ? Quelles sont les utilisations possibles et les différents modèles disponibles ? Faisons le tour de la question.

Pince de Kocher : un peu d’histoire

pince de kocher

La pince de Kocher, comme son nom l’indique, a été mise au point par Emil Theodor Kocher, au 19ème siècle. Cette invention ne date donc pas d’hier et est utilisée encore à l’heure actuelle, aussi bien par les chirurgiens que les infirmiers, car elle permet de nombreuses manipulations.

Emil Theodor Kocher était un chirurgien suisse spécialiste de la thyroïde qui, grâce à la pince qui porte son nom, est à l’origine de la création de la chirurgie des goitres, une déformation généralement provoquée par le phénomène d’hypothyroïdie ou d’hyperthyroïdie. D’ailleurs, en 1909, il reçoit le prix Nobel de médecine.

Ce chirurgien est d’ailleurs le premier à avoir tenté l’excision de la thyroïde grâce à la pince qui nous intéresse ici, une véritable avancée pour l’époque. Toutefois, depuis son invention, les utilisations de la pince de Kocher se sont diversifiées. C’est ce que nous allons voir, dès maintenant.

Les utilisations de la pince de Kocher

La pince de Kocher est principalement utilisée lors des opérations de chirurgie, pour décoller les tissus de la peau, les os, ainsi que les fibres qui composent les muscles. Néanmoins, en raison de la puissante force de traction qui la caractérise, elle ne peut être envisagée dans la manipulation des nerfs et des tissus fragiles, comme ceux des intestins ou des poumons.

Afin de faciliter l’accès aux organes internes, la pince de Kocher dispose de crans, qui lui permettent de se bloquer selon une ouverture choisie par le chirurgien. Elle est aussi employée pour clamper les vaisseaux sanguins.

Mais ce n’est pas tout ! Comme nous l’avons dit précédemment, la pince de Kocher fait également partie du kit des infirmiers. Ceux-ci l’utilisent pour réaliser des pansements par exemple, ou des compresses.

Les différents modèles de la pince de Kocher

On retrouve dans les blocs chirurgicaux plusieurs types de pinces de Kocher :

  • La pince avec griffe : cet instrument, muni de petites dents, est complété par une griffe, aux extrémités de chaque embout. Il s’agit de la pince que l’on trouve principalement en chirurgie, puisqu’elle permet de saisir et de tirer plus aisément sur les tissus, les os ou les fibres musculaires. Toutefois, les infirmiers utilisent également la pince de Kocher avec griffe, pour couper la circulation du sang.
  • La pince sans griffe : cet accessoire est utilisé principalement pour la réalisation de pansements. D’ailleurs, il est possible de disposer de ce matériel chez soi.
  • La pince de Kocher courbée : son utilisation est privilégiée dans les cas complexes, pour atteindre les tissus profonds par exemple.

Il est possible d’acheter des pinces de Kocher sur ce site par exemple le prix varie entre 2€ et 15€ en moyenne selon les modèles.

+