Bons plans

Comment éviter la buée sur vos lunettes avec un masque de protection Coronavirus ?

Buee Masque de Protection Coronavirus

L’avènement du coronavirus nous incite tous à revoir notre mode de vie mais aussi sanitaire. Et aux nombres des mesures prises s’érigent en priorité le port de masque de protection. Cependant, si le port de masque est obligatoire pour freiner la propagation du coronavirus Covid-19, il s’avère que le porter pendant que vous arborez vos lunettes peut embuer ces dernières et ainsi réduire considérablement votre visibilité. Nous vous proposons donc une série d’astuces pour remédier à ce problème.

Quelques recommandations pour protéger ses lunettes contre les buées

Lunette buée

Devenu incontournable, le port de masque s’impose de nos jours comme le meilleur équipement pour se protéger contre les gouttelettes et postillons qui seraient vecteur du Covid-19. Très recommandé dans les lieux publics, cet équipement assure aussi bien la protection de son utilisateur que celle de son entourage. Toutefois, porter un masque et dans le même temps des lunettes peut vous conduire à avoir des buées sur ces dernières.

Buée sur les lunettes : vision limitée et risque de prolifération

Dès qu’il est placé sur l’arête nasale, le masque de protection détourne l’air chaud et humide que vous expirez vers le haut, en occasionnant ainsi une condensation sur la surface froide des verres. Il s’agit d’un phénomène similaire qui se déroule lorsque vous projetez de l’air chaud issu de votre bouche sur les vitres de vos fenêtres ou de votre voiture. La conséquence immédiate est que nous observons aussitôt la formation de buées. Cet épiphénomène observé se produit généralement en hiver lorsqu’on migre d’un endroit froid à un endroit chaud ou lorsqu’on entreprend une activité sportive.
Au-delà de tous désagréments, cette situation peut toutefois conduire à réduire la visibilité des porteurs de lunettes et de par la même occasion instaurer une gêne. Cette apparence pourrait obliger le porteur de verres à vouloir y remédier, ce qui le conduira très certainement à nettoyer ses lunettes risquant ainsi de favoriser la contamination au coronavirus.

Comment bien ajuster son masque ?

Hormis le fait que porter un masque de protection vous sauve la vie, retenez que le port d’un masque de protection est tout un art. En effet, si vous voulez empêcher des buées de se former sur vos lunettes, il faut absolument que le masque adhère parfaitement à la peau mais aussi qu’il soit bien ajusté. Pour adhérer à votre peau, recherchez des masques de protection flexible. Cela permettra à ce que le masque épouse correctement les courbes de votre nez. Cette astuce aura pour but d’empêcher l’air chaud de s’échapper, de remonter et d’atteindre vos lunettes.
Notons aussi qu’au cas où le masque est fait maison, il vous faudra y ajouter un morceau de cuivre ou de fibre de ver pour éviter tous désagréments.

La buée : le mouchoir érigé en antibuée

Traditionnellement, le mouchoir en papier est employé pour nettoyer les lunettes ou les verres de tous genres. Mais notre astuce pour vous, est qu’il peut aussi être utilisé pour contrer les buées. Pour ce faire, vous devez avant tout vous munir d’un mouchoir ; ensuite il vous faudra le plier à l’horizontale et le placer avec exactitude entre votre visage et le haut de votre masque de protection. Cette manœuvre permettra à ce que le mouchoir absorbe toute l’humidité de l’air que vous expirez afin de maintenir le statu quo de vos verres.

Le nettoyage des verres avec du savon

Lavez vos lunettes à l’aide d’eau savonneuse est une astuce qui fonctionne sur une courte durée. Pour application, il vous suffit tout simplement de mettre du savon liquide sur les verres et puis à l’aide d’un tissu microfibre, de l’étaler sur toute sa surface. Vous n’aurez plus qu’à laisser vos lunettes sécher à l’air libre pour bénéficier de la protection antibuée que vous escomptez. En effet, le savon va créer une pellicule qui va lutter contre la formation de buées sur vos lunettes.

Vaporiser du spray sur vos lunettes

D’usage relativement simple, appliquer du spray ou du gel antibuée sur vos verres évitera que des buées ne se forment sur vos lunettes. Après cela, vous n’aurez qu’à les nettoyer avec un tissu microfibre pour être protégé.

L’usage de mousse à raser

Vous pouvez également vous servir de la mousse à raser pour lutter contre la formation de buées sur vos lunettes. Appliquez donc la mousse sur les deux côtés des verres et procédez ensuite au rinçage à l’eau chaude ; Enfin, laissez les verres sécher à l’air libre ou nettoyer les avec un tissu ou un chiffon doux.

L’usage du sparadrap micropore

Vous pouvez également faire usage du sparadrap micropore pour empêcher l’air de s’échapper par le haut de votre masque de protection. Il vous suffira dans un premier temps de découper un bout de votre sparadrap et ensuite de le coller tout en haut du masque précisément autour de l’arête de votre nez. Cette technique est d’ailleurs celle qu’affectionnent les étudiants en médecine lorsqu’ils font usage en laboratoire de leurs lunettes de protection. Simple et efficace, cette technique peut même être utilisée pour les masques faits maison.

Placez vos masques sous vos lunettes

L’une des techniques les plus simples pour éviter l’apparition de buées sur vos lunettes est de coincer vos masques sous ces dernières. En effet, en vous servant du poids de vos lunettes, tracter le masque sur l’arête de votre nez le plus haut que possible tout en prenant la peine de vous assurer que le masque est toujours positionné sous votre menton. Après, il ne vous suffira plus qu’à laisser vos lunettes retomber sur votre masque pour le maintenir fixer pendant vos sorties à l’extérieur. Pour éviter les buées, vous pouvez également mettre votre lunette un peu plus loin de votre nez.

Des verres conçus pour lutter contre les buées

Afin de satisfaire sa clientèle et de couvrir la demande, certaines sociétés spécialisées dans l’optique ont mis sur le marché des lunettes spécialement conçues pour ne pas être affectées par les buées. Ces verres de qualité supérieure possèdent une antibuée permanente.

L’usage de dentifrice

Vous n’êtes pas à votre premier essai, vous avez même essayé l’eau savonneuse. Nous vous proposons de tester d’autres astuces maison à l’instar de l’utilisation de la pâte dentifrice. Faites toutefois attention à ne pas abîmer les films protecteurs se trouvant sur vos verres.

L’utilisation d’un pince mi

Cet accessoire a pour vocation de venir se placer autour des deux galons ou du petit fourreau situé autour du nez. Pour les adeptes de lunettes, cet accessoire permettra de maintenir vos masques mais aussi de considérablement limiter le risque de projections des postillons vers le haut. Cela assurera également aux porteurs de lunettes et de masques d’être à l’abri de toute apparition de buées sur leurs verres.

Ne pas négliger le choix des masques

Pour lutter contre l’épidémie du coronavirus Covid-19, bons nombres d’États ont jugé légitime d’instaurer des mesures sanitaires que doivent suivre leurs citoyens. Au nombre de ces mesures figure le port de masque. Mesure devenue obligatoire surtout lorsqu’il s’agit de sortir de son domicile, les masques de protection s’imposent aujourd’hui comme de vraies barrières contre le coronavirus. Dès lors, il s’impose donc la question du choix optimal de votre masque de protection.

Le masque de protection FFP

Il est destiné à assurer aussi bien la protection de son utilisateur que celui de son entourage contre l’inhalation des goulettes et particules suspendues dans l’air et qui seraient chargées d’agent infectieux. Retenez que les difficultés auxquelles vous serez confronté au cours de l’utilisation de ce masque sont plus liées aux différentes formes (coques ; 2 plis ; becs de canard…) qu’il peut revêtir.
Cela le rend plus contraignant que les masques chirurgicaux. Selon l’Afnor, nous pouvons dégager dans cette famille trois catégories de masques selon leur efficacité (ce qui est déterminé en fonction de l’efficacité de son filtre mais aussi de la fuite au visage).
Ainsi, les masques FFP1 peuvent filtrer jusqu’à 80% des aérosols par contre, les masques FFP2 pour leur part peuvent filtrer jusqu’à 94 % d’aérosols. Le record de filtration étant détenu par les masques FFP3 qui peuvent filtrer 99% des aérosols. Leurs durées d’utilisations ne peuvent excéder huit heures.

Si vous souhaitez acheter un Masque FFP 2 :

Masque respiratoire ffp2 protection Coronavirus
Cliquez sur le bouton pour voir l'offre.

Les masques chirurgicaux

Cet accessoire médical est destiné à empêcher la projection des gouttelettes émises par son utilisateur vers son entourage. Il protège également par le même procédé son utilisateur contre toute projection issue de l’extérieur. Mais d’après l’Afnor, ces masques ne protègent en aucun cas contre les petites particules restées en suspension dans l’air. Ces particules sont des sécrétions émises par voies aériennes supérieures à savoir le nez, la bouche, le larynx ou le pharynx et pouvant atteindre une taille d’au moins cinq microns. Ces masques ne peuvent dépasser quatre heures d’utilisation.

Les masques destinés au public à usage non sanitaire

Ces masques ont pour mission de faciliter les gestes barrières et de distanciation sociale. Ils répondent à des normes précises pour filtrer les gouttelettes infectieuses. Ainsi apparait dans cette catégorie deux différentes sous-catégories de masque.
Des masques qu’utilisent les professionnels lorsqu’ils sont en contact avec le public : ces masques sont souvent utilisés par ceux qui sont destinés à assurer le service public à l’instar des caissiers, des forces de l’ordre etc. Ils filtrent au moins 90% de particules de trois microns

Des masques à visée collective : cette sous-catégorie est destinée à l’utilisation des personnes qui ont un contact périodique avec la masse dans le cadre professionnel selon que les conditions de travail le réclament. Cette catégorie de masque pourra être portée par l’ensemble des individus du groupe. Ils filtrent jusqu’à 70% des particules de 3 microns.
Un logo a été spécialement créé pour l’authentification des masques destinés à l’usage pour le grand public, il a même reçu la validation du pouvoir public.

Quelques bonnes pratiques à connaitre

Pour bénéficier de toute la protection qu’offre un masque de part cette pandémie de coronavirus, il serait plus que judicieux de connaitre quelques bonnes pratiques à adopter.

Comment assainir son masque de protection ?

Les méthodes de nettoyage d’un masque diffèrent selon que nous soyons en présence d’un masque à usage unique ou à usage multiples.
Pour un masque à usage unique la technique est bien simple. Il vous suffit tout simplement de le jeter dans une poubelle hermétiquement fermée et par la suite de prendre le soin de vous laver la main. Il s’agit par exemple des masques faits maison en papier ou des masques chirurgicaux.

Les choses sont très différentes quand il s’agira de masques réutilisables. Face à la pénurie des masques, les masques en tissu ont fait leurs avènements. D’usage multiple, ces masques doivent faire l’objet d’une attention particulière afin d’endiguer tout risque de contagion. Pour un nettoyage optimal, ils doivent être lavés à 60 voire 70 degrés pendant 30 minutes et avec l’aide d’un détergent. Aussi, il serait très risqué d’utiliser de l’alcool ou du javel pour les laver. Un tel procédé pourrait atténuer la capacité filtrante du tissu.
Une recommandation particulière portera sur le fait que si votre masque ne peut être désinfecté dans l’immédiat, que vous le conservez dans une boite que vous nettoierez ensuite avec de l’eau de javel.

Comment porter son masque de protection ?

Nous vous proposons une série d’étapes à suivre pour mettre votre masque sur votre visage sans risquer de le contaminer.
Il faut avant tout se laver la main avant de toucher votre masque. Vous pouvez le faire avec de l’eau et du savon ou y appliquer une solution hydroalcoolique pour les désinfecter.
Saisissez le masque en prenant la précaution de ne toucher que les parties élastiques ou en fils et le placer dans le bon sens.
Placez à présent les élastiques autour de vos oreilles sans risquer de toucher la partie centrale du masque.
Maintenez une pression sur la partie haute du masque, au niveau de votre nez pour le rendre hermétique.
Et enfin, attrapez le bas du masque situé au niveau de votre menton et tirez dessus pour le couvrir.
Une fois passé toute cette étape, vous devez impérativement éviter de le toucher avec vos mains car cela risquerait de le salir ou de le rendre moins hermétique.