Currently set to Index
Currently set to Follow
Bons plans

Crédit immobilier : 3 astuces pour avoir des taux bas avec simulation en ligne

credit immobilier taux bas
Certaines banques face à l’importance et aux exigences de gros clients ont été obligées de baisser les taux de leurs crédits immobiliers. Les autres institutions bancaires pour des raisons concurrentielles se sont alignées sur ces taux déjà bien bas. Depuis cette période ceux des crédits immobiliers ont atteint des niveaux insoupçonnables, 1,33% en avril 2019 et la tendance semble se poursuivre.

Simulation crédit immobilier taux le plus bas

Dans cette situation, les banques ont revu leurs stratégies pour compenser les pertes occasionnées par cette baisse de taux. Elles s’attardent sur d’autres parties du contrat. Pour éviter de se faire prendre, voici les points essentiels à surveiller!

Attention aux frais de dossier !

Il s’agit d’un volet important sur lequel les banques essaient de faire du profit vu que les taux de crédit sont bien bas depuis des mois. Les frais de dossier ont augmenté. Les chiffres et les estimations ne sont pas de nature à rassurer les clients. Pour contourner ce piège des banques, les clients peuvent brandir des arguments commerciaux pour l’obliger l’institution à baisser son prix. Il est également possible de faire jouer la concurrence en présentant aux banquiers les offres avantageuses des offres d’autres banques.
Ces points pourraient faire céder votre banque qui pourra revoir vos frais de dossier à la baisse. Il est également possible de jouer sur les relations avec la banque. Les nouveaux clients peuvent proposer à la banque de domicilier leur salaire ou de souscrire à d’autres services bancaires si elle revoyait les frais de dossier, tout le contraire des anciens qui peuvent demander un geste en raison de leur fidélité.

Bien négocier l’assurance !

Les banques essaient avec les taux de crédits bas de faire des profits sur les clients. La stratégie trouvée par rapport à l’assurance est relativement simple. En réalité l’assurance emprunteur revient généralement plus chère quand la durée de contrat est élevée puisqu’elle ne s’amortit pas au fil des mois. On constate que les institutions bancaires proposent depuis un moment des prêts de 25 ans au moins. Pour bien négocier ce point et éviter de se faire rouler par la banque vous pouvez recourir à une structure spécialisée pour souscrire à une assurance individuelle.
Il s’agit d’une option intéressante surtout si le demandeur est en très bonne santé. En menaçant la banque de faire appel à une structure d’assurances extérieure, elle sera obligée de revoir le contrat d’assurances emprunteur avec vous. La réglementation permet d’ailleurs de négocier le volet des assurances.

Autres points à vérifier !

Dans son envie de récupérer les gains perdus par la baisse des taux de crédits, les banques peuvent vous demander d’ouvrir un compte même si elles préfèrent toujours que tous vos revenus passent par chez elles. Tout en accédant à leurs demandes dans ce sens vous pouvez proposer qu’on vous applique une exonération de frais de tenue de compte, de frais de cartes bancaires. De la même façon les individus qui désirent transférer leurs épargnes vers leur nouvelle banque doivent faire attention aux frais de transfert. Ces derniers ont flambé avec une augmentation de près de 13% constatée en 2019. Négocier ces points est donc important pour avoir un prêt immobilier avec les meilleures conditions qui soient!