Santé et vitalité

Face au coronavirus, Selon Pr Raoult prodiguer des soins dès le début de la maladie s’avère important

Professeur Docteur Raoult

Le monde continu de mener une lutte acharnée face au coronavirus covid-19. Ce virus ayant occasionné de nombreux décès et contaminations dans plusieurs pays n’arrête pas se propager. Plusieurs moyens ont dû être mis en œuvre pour limiter son évolution. A propos des alternatives mises à disposition pour le traitement des personnes atteintes, l’hydroxychloroquine dont l’efficacité a été prouvée grâce aux essais et recherches du Dr Raoult vient en tête de liste. Pour l’heure, c’est pratiquement la seule source d’espoir en attendant l’élaboration d’un vaccin. Cependant, puisque cette maladie pourrait se révéler sous une forme grave, il va falloir employer certaines mesures que nous découvrirons dans la suite de cet article, pour éviter plus de décès.

Une opération de dépistage à Marseille pour rassurer les habitants

Raoult

Le traitement à base d’hydroxychloroquine initié par le Professeur Didier Raoult continu de faire ses preuves face au coronavirus. C’est ce qu’on peut conclure au travers des résultats (discutable) probants relevés récemment. Après un dépistage massif agréé par les autorités de la santé et entrepris par le médecin de Marseille au sein de son institut hospitalo-universitaire, on a pu enregistrer la réalisation de près de 50 000 tests depuis que cette épidémie a débutée. C’est environ 3000 tests réalisés de façon quotidienne.
En effet, la file d’attente ne cesse d’être pleine devant le bâtiment de 27 000 m2. C’est dans cette immense construction que 3000 bactéries bénéficient d’une étude approfondie et où plusieurs centaines de personnes travaillent. Grâce à cette initiative, 2,5% des habitants de la ville ont pu se faire tester. D’après de nombreux médecins, les équipes appartenant au professeur Raoult ont réussies à établir un lien avec la Chine pour instaurer un canal leur permettant d’être approvisionné de façon privilégiée en tests.

Voici la déclaration sur Europe 2 :

Être à l’abri d’une évolution défavorable de la maladie quand elle est vite traitée

Dans une vidéo récemment publiée sur la chaîne Youtube du Pr Raoult, ce dernier se félicite d’avoir pu grâce à cette initiative de dépistage, détecter près de 2400 personnes qui étaient atteintes de la maladie. Selon ses propos, ils ont maintenant du recul sur près d’un millier d’individus ayant pu bénéficier du traitement basé sur l’hydroxychloroquine combiné avec l’antibiotique du nom d’azithromycine. Jusqu’à présent, des données continuent de prouver que la prise en charge des personnes atteintes au moment où la maladie est encore à ses débuts, permet d’éviter que cette dernière évolue d’une manière défavorable.

Le Pr Raoult au cœur d’un véritable séisme dans le monde scientifique

Depuis que les résultats du premier essai réalisé par le professeur sur une vingtaine de patients dans son laboratoire furent publiés, c’est un véritable déclic qui a été observé dans le milieu scientifique. Sur son compte Twitter, c’est près de 260 000 personnes qui le suivent. C’est devenu un excellent moyen pour que les personnes ne perdent pas espoir et soient toujours à la page des évolutions des recherches que poursuit le Dr pour aboutir à une éradication de cette épidémie.

Quelques points essentiels sur le coronavirus

De nombreux flous résident encore sur ce nouveau coronavirus covid-19, et jusqu’à présent, plusieurs aspects continuent d’être révélés.

Les porteurs sains peuvent propager la maladie

En effet, de nombreux Français continuent à s’interroger sur plusieurs aspects que présente le coronavirus covid-19, surtout sur la contagiosité. Même si le ministre de la santé a eu à indiquer en début du mois de Mars que le virus pourrait ne présenter aucun symptôme ou être bénin chez la grande partie des français, plusieurs se demandent si en absence de symptômes, s’il est possible de pouvoir transmettre le virus.
A cette problématique, de nombreux médecins répondent oui. Selon certains propos recueillis, c’est même cette facile transmission qui a induire la fermeture des écoles et tous les lieux d’enseignements. Un porteur sain, c’est en fait une personne dont le virus a infecté l’organisme et qui devient hôte de ce dernier. Cependant, puisqu’elle ne présente aucun signe de la maladie, on dira donc qu’elle est asymptomatique, mais a la possibilité de contaminer son entourage. Cela se justifie beaucoup plus chez les enfants, adolescents et même chez les jeunes adultes.
Les médecins s’accordent sur le fait qu’une personne atteinte du coronavirus, est capable de contaminer au moins trois autres personnes autour d’elle. Tout ce qui reste inconnu pour l’heure, c’est la période durant laquelle une personne ne présentant aucun symptôme est contagieuse. Des hypothèses soulèvent une durée de 14 jours avec des écarts pouvant aller de trois à 14 jours.

Les personnes présentant des symptômes sont plus contagieuses

Aussi, selon de nombreux scientifiques, la contagiosité d’une personne asymptomatique serait moins élevée que chez une personne présentant des symptômes. Une personne qui porte ce virus est censée tousser, ou éternuer afin de pouvoir transmettre la maladie ce qui implique qu’elle a la possibilité de propager le virus plus facilement.
Néanmoins, une étude est en train d’être réalisée pour prendre connaissance des données relatives à la contamination engendrée par un porteur sain, ainsi que le temps que celle-ci peut prendre. Cette étude porte sur 300 malades, et des prélèvements dans le nez se réaliseront sur 14 jours afin de mettre en évidence leur charge virale. Aussi, il faudra considérer que certains malades sont hyper-excréteurs et dans ce contexte, sont capables de contaminer de nombreuses autres situées dans leur milieu alors que d’autres le seront moins.

Les effets secondaires de la prise de la chloroquine

L’inconvénient avec l’hydroxychloroquine est qu’elle peut engendrer des troubles cardiaques ainsi que des arythmies sévères selon de nombreux médecins. Le protocole suggéré par le Pr Raoult fait intervenir la prise d’un antibiotique qui sera en association avec l’hydroxychloroquine. Cependant, cet antibiotique peut également élever le risque de complication d’ordre cardiaque. Ainsi, il serait donc impératif de bénéficier d’une surveillance médicale très stricte avant, durant et après la prise. L’avis médical est donc primordial dans la prise de ce médicament si vous ne souhaitez pas vous exposer à de graves risques. En plus, ce dernier est beaucoup plus réservé aux formes sévères ou aux cas en réanimation. Le problème encore aujourd’hui c’est que nous avons pas si l’hydroxychloroquine fait réellement effet ou si c’est le dépistage massif et de donner à tout le monde ce médicament qui permet à L’IHU de Marseille de dire qu’on ne meurt moins chez eux.

sa dernière vidéo :