La Loi Pinel et son dispositif de défiscalisation 2018 -

La Loi Pinel et son dispositif de défiscalisation 2018

redaction janvier 31, 2018 Commentaires fermés sur La Loi Pinel et son dispositif de défiscalisation 2018

Avec la loi Pinel, il est possible de réaliser une économie de 6.000 euros d'impôts sur les contribuables en investissant dans l’immobilier neuf pour la location. Toutefois, il y a certaines conditions à remplir pour profiter pleinement de cette nouvelle loi. Retrouvez ici quelques conseils pour assurer la réussite de toute opération de défiscalisation.

Que savoir de la loi Pinel ?

loi pinelLa loi Pinel est un dispositif de défiscalisation qui succède à la loi Scellier, Duflot, Borloo et bien plus encore. Contrairement aux lois Girardin Malraux et Monument historique s’adressant aux particuliers les plus taxés, cette loi avantage le plus un certain nombre de contribuables.

En achetant un logement neuf en Pinel, l’investisseur bénéficie jusqu’à 21 % de réduction sur le prix initial d’achat du logement. C'est-à-dire qu’il peut jouir d’une certaine remise de son impôt sur le revenu du logement, dans la limite de 300.000 euros et d’un plafond de 5.500 euros justifié au mètre carré.

La loi Pinel permet de bénéficier d’une défiscalisation d’une hauteur de 54.000  euros sur neuf ans (6.000  euros par an). Toutefois, ce bénéfice fiscal est soumis à certaines conditions. En effet, il faut que le logement (non meublé) soit loué au minimum de six ans en tant que résidence principale. Les locataires doivent respecter un certain plafond de ressources et les loyers doit être fixés à un montant inférieur à 20 % du prix du marché.

Ce dispositif est compté parmi les niches fiscales (plafonnées à 10.000 euros par an). Il est intéressant de savoir que cette loi a été reconduite jusqu’au 31 décembre 2021.

Simulateur Pinel


Un financement à crédit

Si vous ne disposez pas d’un capital financier important, il est préférable de recourir au crédit pour le financement de votre défiscalisation Pinel. Sinon, les revenus locatifs s’ajouteront à vos sources de revenus et seront imposables sur le taux marginal de l’impôt sur le revenu, à 14, 30, 41 ou 45%. Grâce au crédit, il est possible de déduire les intérêts d’emprunt des loyers, qui ne jouissent pas d’une grande fiscalisation.
Et pendant la période transitoire précédant la location, les taux les intérêts d’emprunt sont imputables sur vos autres revenus locatifs. Ou il est possible que le déficit soit reporté sur les années suivantes.
Recherchez les villes influentes

 

L’objectif de la loi Pinel est de booster les constructions dans les villes souffrant d’un déficit de logements

Dans le souci de refaire les erreurs du passé, ce dispositif se concentre principalement sur les zones dites A bis (Paris et 76 communes environnantes), A (le reste des communes agglomérant Paris, Marseille, Montpellier, et autres.) et B1 (grandes agglomérations, communes de la couronne de paris en exception des zones A ou A bis). Il n’y a aucun moyen de mener des investissements à Angers ou à Saint-Étienne.

Outre cet aspect géographique, il faut tenir compte du paramètre financier. Pour bien profiter du bénéfice fiscal, il est important de veiller à ne pas payer un prix supérieur à 5.500 euros le mètre carré. Ce qui signifie que Paris et plusieurs autres communes de la petite couronne sont donc exclus de cet avantage fiscal.

Le Plafond des ressources du dispositif Pinel

Afin d’optimiser du taux de fiscalité Pinel, les revenus des locataires doivent respecter un certain plafond. Il est important de savoir que locataire peut être un ascendant ou un descendant. Cela signifie qu’il peut être l’enfant ou le parent du propriétaire de la maison en location. La première location doit s’effectuer dans les douze mois à la suite de l’achat ou l’achèvement des travaux.

Retrouvez-ci-dessous le tableau s’appliquant aux baux conclus ou renouvelés en 2017.

tableau loi pinel

source : http://www.lerevenu.com/immobilier/defiscalisation-immobiliere/pourquoi-la-defiscalisation-pinel-est-un-bon-plan

Le plafond de loyers du dispositif Pinel

Il est important de savoir qu’il y a un certain plafond pour les loyers hors charges. En ce qui concerne les loyers faisant preuve d’une révision annuelle, le plafond varie selon la localisation du logement et de son type.

Pour 2017, les plafonds sont fixés de la manière suivante :
– 16,83 euros en zone A bis,
– 12,50 euros en zone A,
– 10,07 en zone B1,
– 8,75 euros en zone B2.

Pour faire le calcul du loyer mensuel, il suffit de multiplier le plafond de référence par la surface.
Le produit obtenu est directement affecté d’un coefficient (0,7 + 19 / S) où S est la surface. Vous devrez arrondir ce coefficient à la deuxième décimale, en veillant à ce que la somme ne puisse dépasser 1,2.
Pour un 38 mètres carrés, le coefficient maximum est 1,2, ce qui donne la possibilité d’ajouter une majoration de 20 % au loyer par rapport au plafond.

En revanche, les loyers sont minorés lorsqu’on s’éloigne des 63 mètres carrés (coefficient de 1).

Conclusion

La réduction de ses impôt pour tout investissement Pinel peut s’avérer être un excellent placement financier. Toutefois, il est important de veiller à prendre un crédit au meilleur taux, d’investir dans une ville dynamique et de ne pas surpayer le bien (un écart 25 % par rapport à l’ancien logement). Il faut également faire le choix grandes agglomérations afin de générer plus de gains. De plus, il faut veiller à respecter toutes les bonnes conditions exigées par la loi Pinel afin de profiter de son dispositif de défiscalisation.

Comments are closed.