Bons plans

Masque tissu Lavable protection Coronavirus promo prix pas cher ici

Masque tissu Protection coronavirus pas cher promotion

La crise sanitaire engendrée par l’épidémie du covid-19 n’a pas fini de sévir. Elle a bien évidemment secoué de nombreuses nations et obligé à recourir à des mesures barrières pour essayer de freiner sa propagation. Parmi les différents moyens qui œuvrent pour ce ralentissement, le port d’un masque de protection s’avère le plus en vue.

Cependant, la diversité des masques de protection pourrait vous mettre dans un embarras vis-à-vis du plus convenable. Dans cette optique, cet article vous propose de découvrir quels sont les différents types de masques que vous pouvez retrouver sur le marché et pour quel usage ils conviennent le mieux.

Où acheter des masques de protection contre le Coronavirus moins cher

Voir les promotions sur les masques en tissu Lavable et les masques FFP2 :

Masque lavable en tissu de qualité Afnor
Clique sur le bouton pour voir la promotion

Masque FFP2 protection Coronavirus
Clique sur le bouton pour voir la promotion

Êtes-vous obligé de porter un masque ?

Masque tissu Protection coronavirus pas cher promotion

Aujourd’hui, les professionnels de santé craignent une seconde vague de l’épidémie du Covid-19. On pourrait bien le comprendre à travers la récente sortie du Premier ministre qui exigeait le port de masque pour tout individu ayant plus de 11 ans. Il a également relevé l’obligation de porter un masque dans tous les lieux publics à partir du 20 juillet 2020 sans toutefois omettre la prise en compte des mesures barrières.

En jetant un regard sur le taux de reproduction du virus, sur son impact hebdomadaire, sur le nombre de cas positifs et autres indicateurs, le mieux serait de continuer à prendre de véritables précautions pour ne pas se faire surprendre.

Les endroits où le port de masque relève d’une obligation

Vous êtes obligé de porter un masque dans plusieurs endroits. Qu’il s’agisse de salles d’audition, de conférence ou de réunion en tout genre. Aussi, les salles de cinéma ne sont pas exclues. Si vous comptez vous rendre dans un restaurant ou un débit de boisson, sachez qu’il est impératif que votre masque soit votre protecteur principal.

Par ailleurs, les hôtels et pensions de famille, les salles de jeux ne doivent pas être mis à l’écart puisque cette obligation les concerne également. Voici quelques autres endroits où vous serez obligé de mettre votre masque :

• Les centres de vacances ou de loisirs, les établissements d’éveil ainsi que ceux de l’enseignement ;
• Les lieux de culte, les salles de sports couvertes, dans les musées, tous les établissements de plein air ;
• Les gares routières, maritimes et les aéroports ;
• Obligation de porter son masque dans les magasins de vente ainsi que dans les centres commerciaux ;
• Pour finir, les banques et administrations ainsi que les marchés ouverts y passent également.

Les différents masques qui vous sont accessibles sur le marché

La commercialisation des masques de protection n’est plus un phénomène nouveau. Elle s’est même amplifiée depuis que cette épidémie a fait son apparition. Alors, quels sont les différents types de masques vers lesquels on peut se tourner pour assurer une meilleure protection et qui doit porter quoi ?

Les masques de « protection respiratoire » encore appelés masque filtrant FFP2

Il s’agit en effet d’un dispositif conçu pour favoriser la filtration de l’air expiré. Il est le plus recommandé pour le personnel soignant et répond à la norme NF EN 149. Cette dernière vous assure d’une filtration de 94% au moins de particules comprises entre 0,01 et 1 micron. En effet, ces particules sont réputées être des conteneurs des virus en suspension dans l’air. Avec ce type de masque, vous êtes protégé. Aussi, ce masque montre son efficacité face aux postillons et gouttelettes de salives qui peuvent être infectieuses et diffusées durant une toux ou lorsqu’une personne atteinte éternue.

Vous pouvez retrouver ce type de masque sous des formes variables. Il peut se présenter sous l’aspect d’une coque, peut avoir 2 ou 3 plis, et même en forme becs de canard. Cependant, le FFP2 est plus contraignant, car il n’offre pas assez de confort thermique et peut provoquer plus de difficultés respiratoires en le comparant à un masque chirurgical. Il recommande juste 8 heures d’utilisation et vous devrez le jeter une fois ce temps passé.

Les FFP sont des masques évalués par rapport à l’efficacité du filtre et de la fuite du visage. Quand on parle des masques FFP, il ne faudra pas oublier qu’il existe deux autres catégories de masques qui s’y retrouvent. D’une part, on retrouvera les FFP1 qui sont capables de filtrer 80% des aérosols et les FFP3 qui peut atteindre une capacité de filtration des aérosols atteignant 99%.

Le masque « anti-projections » encore appelé chirurgical

Ce masque chirurgical comme on peut l’entrevoir dans son nom, est un dispositif médical. Il est conforme à la norme EN 14683. Il a la possibilité de stopper un minimum de 95% des particules d’une taille de 3 microns voir plus. Ce type de masque protège votre entourage contre les gouttelettes émises par le porteur et protège ce dernier en retour face à celles qui sont projetées vers lui en face à face.

Cependant, l’Afnor met l’accent sur le fait que les masques chirurgicaux n’offrent pas une protection vis-à-vis de la dispersion et de l’inhalation des particules très fines suspendues dans l’air. Le masque chirurgical ne devrait pas s’utiliser sur une période excédent 4 heures et il faudra également s’assurer au préalable qu’il soit bien porté sans présenter une forte humidité.

Les masques conçus en tissu qui conviennent à un usage non sanitaire

Dans cette catégorie de masques, on retrouve ceux nommés « grands publics » ou encore connus comme les « alternatifs ». Ils sont utilisés en complément aux mesures barrières et de distanciation sociale établie par les autorités. Ils sont généralement fabriqués par des industriels et sont commercialisés dans les pharmacies ainsi que dans la grande distribution. Certaines communes en mettent à la disposition de leurs habitants. Ils répondent à des normes sanitaires particulières et servent à filtrer les gouttelettes infectieuses.

On rencontre également parmi les masques en tissu, ceux « faits maison ». Ils n’ont pas été testés et ne répondent pas à des normes précises. Certaines études soulignent qu’ils sont deux voire trois fois moins efficaces que les masques chirurgicaux. Néanmoins, ils peuvent être utilisés pour compléter l’ensemble des mesures barrières et sont capables de limiter la propagation de postillons. Il n’est pas recommandé de les porter sur plus de 4 heures et ils doivent être jetés en cas d’une usure même la plus minime.