Maison

Pompe à chaleur à 1 Euro comment en bénéficier ?

Pompe a chaleur

Une pompe à chaleur est un appareil connu pour le grand confort de chauffe qu’il offre ainsi que l’impact infime qu’il a sur l’environnement. Le tarif de départ d’une pompe à chaleur rendra sceptique plus d’un quant à sa rentabilisation sur les prochaines années. Cependant, beaucoup ne se rendent pas compte de l’existence des aides pouvant leur offrir la possibilité d’alléger leur facture. C’est ainsi qu’il sera possible d’acquérir une pompe à chaleur presque gratuitement, puisqu’elle ne vous reviendra qu’à 1 euro. Si vous désirez en savoir plus sur ce dispositif ainsi que la méthode d’acquisition à moindre coût, c’est bien à cet article que vous devez vous fier.

La pompe à chaleur à 1 euro : une initiative venue tout droit du gouvernement

Dans l’objectif de diminuer les chaudières fioul au sein des foyers français, le gouvernement n’a pas hésité à songer à des initiatives concrètes. En effet, les chaudières fioul ont bénéficié d’une attention particulière surtout parce qu’elles fonctionnent au moyen des énergies fossiles. Les prix de ces dernières évoluent très vite et en plus les énergies fossiles ne garantissent pas une préservation optimale de l’environnement. Elles n’entrent quasiment pas dans les méthodes écologiques mises en place par le gouvernement. Tout en étant énergivores, ce sont des solutions qui ne feront que gonfler votre facture en un laps de temps tout en sachant que les résultats obtenus seront en dessous de ceux que vous auriez eus grâce aux solutions de chauffage.
Heureusement, plusieurs points positifs peuvent encourager nombreux à s’orienter vers l’adoption des pompes à chaleur. En effet, la pompe à chaleur avec son impact très faible sur l’environnement reste le dispositif le plus souhaitable. Elle fait usage de l’air, une énergie renouvelable.

Aussi, la pompe à chaleur est capable de générer au moins 4 fois plus d’énergie que ce qu’elle consomme. Il ne faudra pas oublier son adaptation avec une installation déjà existante. En exemple, une pompe à chaleur air-eau peut aisément s’harmoniser à un système de chauffage central déjà installé auparavant et dans la grande majorité des cas, elle ne vous demandera pas de grands travaux.
Non seulement vous bénéficierez d’un chauffage interne, mais la pompe à chaleur peut, dans la mesure où elle est mise en couple avec un ballon, faire entrer de l’eau chaude dans votre habitation. Côté consommation, c’est un ouf de soulagement au regard des 70 % d’économies qui peuvent être réalisées en opposition au dispositif utilisant les énergies fossiles.
Notons également qu’une pompe à chaleur est capable de s’émanciper de façon énergétique. Il n’est pas rare de rencontrer des modèles solaires qui naissent chaque jour et qui assurent une électricité intégralement saine.

Faire une demande de Pompe à chaleur 1€

Il faut tout d’abord demander un devis et si vous êtes éligible pour la pompe à chaleur à 1€ effectivement et sans arnaque vous payerez que 1€. Faites votre demande de devis maintenant en cliquant sur le bouton voir l’offre :

Demande de devis Pompe à chaleur à 1€ gratuitement
3 devis en 5 minutes pour voir avec qui vous allez faire l'installtion de votre pompe à chaleur à 1€.

De quelle façon pouvez-vous obtenir une pompe à chaleur pour 1 euro ?

Exemple devis pompe à chaleur 1€

Source : https://www.leparisien.fr/economie/changez-votre-vieille-cuve-au-fioul-contre-une-pompe-a-chaleur-pour-un-euro-18-01-2019-7991538.php

Si vous désirez profiter de ce dispositif qui offre de nombreux avantages, vous devez pour commencer, vous rapprocher d’une entreprise qualifiée afin de vous faire établir un devis. Vous serez ainsi certain de pouvoir jouir des différentes aides. Assurez-vous également que l’artisan qui se chargera de l’installation de votre appareil dispose d’une certification RGE. Aussi, sachez que QualiPAC passe pour une assurance tant sur le plan de la qualité, que sur celui du sérieux.
La diminution du coût de votre facture passe par le biais de deux dispositifs :
Le premier fait référence à celui de l’ANAH à travers le programme Habiter Mieux Agilité. En fonction des revenus d’un foyer, 50 % du coût hors taxes des travaux peuvent être pris en charge.
Le second dispositif est celui de la prime Coup de pouce Chauffage. Il est en relation avec les certificats d’Economies d’Energie (CEE) et peut s’élever jusqu’à 5000 euros.
Lorsque vous cumulez ces deux types d’aides, vous serez en mesure de régler un tarif favorisant l’obtention d’une solution de chauffage à 1 euro.

Les conditions afin de pouvoir être bénéficiaire d’une PAC à 1 euro

Il est bien de savoir que pour profiter des nombreux avantages découlant de cette offre, divers paramètres doivent être remplis. Ainsi :
Vous devez posséder une maison individuelle utilisant des énergies fossiles comme moyen de chauffe. Il peut s’agir de l’utilisation du gaz, de fioul, ou de propane. Cependant, les habitations faisant usage d’une chaudière à condensation ne sont pas éligibles ;
L’habitation doit obligatoirement être une résidence principale du propriétaire et doit être vieille d’au moins 15 ans ;
Le propriétaire doit prendre l’engagement de résider dans l’habitation au moins sur 6 ans à la suite des travaux ;
L’équipement doit être posé par un artisan ayant une certification RGE ;
Pouvoir intégrer les critères de seuils de revenus de l’ANAH.

Quels sont les niveaux de ressources de l’ANAH ?

Vous serez en mesure de prétendre aux aides de l’ANAH si vos revenus annuels ne franchissent pas les limites suivantes :
Pour un foyer d’une personne : les revenus annuels pour un résidant en province dans ce cas ne doivent pas excéder 14 790 euros et 20 470 euros pour celui d’un résidant en Île-de-France ;
Pour un foyer de 2 personnes : les revenus annuels de ceux qui résident en province dans ce cas ne doivent pas franchir la barre de 21 630 euros et 30 044 euros pour ceux en Île-de-France ;
Pour un foyer de 3 personnes : les revenus annuels de ceux qui résident en province dans ce cas ne doivent pas franchir la barre de 26 013 euros et 36 080 euros pour ceux en Île-de-France ;
Pour un foyer de 4 personnes : les revenus annuels de ceux qui résident en province dans ce cas ne doivent pas franchir la barre de 30 389 euros et 42 128 euros pour ceux en Île-de-France ;
Pour un foyer de 5 personnes : les revenus annuels de ceux qui résident en province dans ce cas ne doivent pas franchir la barre de 34 784 euros et 48 198 euros pour ceux en Île-de-France ;
Pour un foyer constitué de plus de 5 personnes : ici, il faudra ajouter 4385 euros par personne supplémentaire au montant du plafond des revenus de ceux qui résident en province avec un foyer constitué de 5 personnes. Quant à ceux qui résident en Île-de-France, 6059 euros seront ajoutés par personne supplémentaire au plafond concernant un foyer de 5 personnes qui résident en Île-de-France.

Quelles sont les différentes pompes à chaleur éligibles aux dispositifs ?

Au moyen de la prime Coup de Pouce Chauffage, trois différents types de pompes à chaleur (PAC) pourront être pris en charge. On a ainsi :
La PAC air/eau : il s’agit de la pompe à chaleur la plus utilisée dans la plupart des foyers. Elle fait usage de l’air extérieur afin de rendre l’eau chaude qui par la suite sera diffusée dans les circuits de chauffage installés au sein de la maison ;
La PAC eau/eau : celle-ci est moins populaire que la précédente et puise la chaleur du sol à partir d’une nappe phréatique. Cette chaleur sera redistribuée dans les circuits d’eau chaude dont dispose votre système de chauffage. Toutefois, son installation exige la demande d’une autorisation au préalable ;
La PAC hybride : il s’agit d’un assemblage entre PAC air/eau et d’une chaudière à condensation. Ce processus permet d’optimiser de l’énergie puisée de l’extérieur et présente d’excellentes performances lorsqu’elle est installée dans une région à hiver très froid.

A propos de la pompe à chaleur air-eau

Comme dit précédemment, la pompe chaleur air-eau est un dispositif chargé de récupérer les calories réfugiées dans l’air et de les transformer en chaleur. Cette dernière servira à chauffer l’eau qui sera par la suite conduite dans votre installation de chauffage. Cette PAC est très sollicitée dans de nombreux foyers de nos jours puisqu’elle fonctionne à base d’énergie renouvelable.

Fonctionnement de la PAC air-eau

Cet appareil fait usage de l’air comme source de calories, mais se servira de l’eau pour que la chaleur soit transportée. La grande majorité des récents modèles ne sont plus capables de fonctionner lorsque la température se retrouve en dessous de -5°C. Pour ce, un chauffage d’appoint sera nécessaire dans certaines zones. Par ailleurs, certains modèles présentent plus de performances et ont la possibilité de tourner même à -25°C. Les performances de votre pompe à chaleur seront influencées par le climat de la région dans laquelle vous habitez. Lorsque cette dernière est sujette à des hivers rigoureux et à des températures négatives, sachez qu’il ne s’agira pas de la solution la plus adaptée. Avoir besoin de plus d’électricité pour réchauffer l’eau de chauffage de votre installation entrainera un faible rendement de votre pompe à chaleur air-eau et plus votre consommation en énergie augmentera.

Les points positifs d’une pompe à chaleur air-eau

De nombreux avantages peuvent être notés au niveau d’une pompe à chaleur de ce type. Sans parler du confort de chauffe et de la facilité d’utilisation, on remarque également qu’une pompe à chaleur air-eau n’est pas gourmande en espace de stockage pour combustible. L’eau chaude sanitaire qu’elle permet en plus d’avoir ne peut rester en marge des atouts qu’elle offre. Voici quelques avantages principaux que vous pouvez en tirer :
La faible consommation énergétique : en utilisant 1 kWh d’électricité, elle est capable de restituer 3 voire 4 kWh de chaleur. Vous avez ainsi la possibilité de diminuer de façon considérable vos dépenses en chauffage ;
Le confort offert durant l’utilisation : elle fonctionne de façon autonome et peut assurer un chauffage stable au niveau de toutes les pièces ;
La simplicité dans la pose : une pompe à chaleur air-eau se raccorde sur une installation déjà fonctionnelle ou sur un plancher chauffant ;
Ne rejette rien : aucune fumée n’est rejetée dans l’atmosphère lors du fonctionnement d’une pompe à chaleur air-eau. Vous n’aurez donc pas à réfléchir sur un système d’évacuation ;
Tous vos besoins comblés avec un seul appareil : le dispositif va servir à la production de l’eau chaude et du chauffage. Aussi, si vous optez pour un modèle réversible, sachez qu’en période estivale il pourra rafraichir vos pièces ;
Éligibilité aux aides financières : il est possible de bénéficier de certaines aides financières à l’instar de celle du crédit d’impôt Transition Energétique avec cette pompe à chaleur ainsi que de nombreux dispositifs mis en place par le gouvernement. Les ménages ayant des revenus modestes surtout, bénéficient sous certaines conditions des avantages liés aux aides financières dont la PAC air-eau est éligible.

Quels sont les points négatifs d’une pompe à chaleur air-eau ?

La nuisance sonore extérieure est le premier point négatif de cette pompe à chaleur. Il existe des modèles de PAC air-eau qui engendrent beaucoup plus de bruits que d’autres. Il sera donc important de vérifier soigneusement le nombre de décibels émis par votre module avant son achat. Aussi, il ne faudrait pas la placer contre le mur d’une chambre ou celui d’une pièce de vie pour éviter de gêner les occupants de cette dernière. Néanmoins, des modèles plus silencieux sont de plus en plus mis sur le marché de nos jours.
De plus, la variation des performances en fonction de la température n’est pas un point intéressant au niveau de cette PAC. En effet, le meilleur rendement des pompes à chaleur air-eau sera observé lorsque la température extérieure ne sera pas trop basse. Ceux qui habitent une région froide surtout avec des températures fréquemment négatives verront leur pompe à chaleur air-eau offrir un rendement pas assez important.
D’un autre côté, la puissance de la PAC baissera dès lors que la température baisse. L’appareil se voit donc obligé de se servir d’un appoint électrique afin de pouvoir être secondé. Cela ne fera qu’entrainer une facture de chauffage élevée sur cette période.

En ce qui concerne la pompe à chaleur eau-eau

Appartenant également à la famille des systèmes de chauffage, la pompe à chaleur eau-eau a également beaucoup à vous offrir. Si vous désirez en savoir plus sur sa compatibilité avec votre logement, il serait judicieux de faire un tour sur quelques points qui la concernent.

Fonctionnement de la PAC eau-eau

La PAC eau-eau se sert des nappes phréatiques comme point de prélèvement pour pouvoir chauffer votre habitation de la meilleure façon. Pour le bon fonctionnement de cette installation, différents puits seront nécessaires. Un sera réservé pour l’aspiration ou le captage et un autre servira comme rejet. Dans la pratique, cela demande la réalisation de deux forages. Cependant, il existe des modèles qui n’en demanderont qu’un seul.

Quels sont les points positifs d’un tel dispositif ?

La performance est notable avec ce système de chauffage. L’eau, qui représente ici la source de la chaleur sera constamment maintenue à une température de 10°C en moyenne. La protection de l’intégralité du matériel sera également assurée. Peu importe la température qu’il fait à l’extérieur, le rendement ne chutera pas. La grande fiabilité vis-à-vis de ce système de chauffage conduit plusieurs professionnels à lui octroyer une garantie sur près de 10 ans.
Un autre atout se situe au niveau de sa possible utilisation dans l’objectif de rafraichir votre habitation durant la période d’été. Vous aurez juste besoin d’un plancher chauffant ou rafraichissant ainsi que si disponible, d’un ventilo-convecteur puis d’un thermostat chaud-froid. Aussi, rappelons que la pompe à chaleur eau-eau est également éligible à des aides financières gouvernementales à l’instar du crédit d’Impôt Transition Energétique et autres. Vous en aurez besoin pour obtenir une réduction du coût de votre investissement.

A propos des inconvénients

Encore appelée aquathermie, la pompe à chaleur eau-eau ne vous garantit pas un fonctionnement optimal sur la durée. En effet, son utilisation engendre le prélèvement d’une eau importante niveau qualité et volume. Aussi, il faudra prendre en compte son coût d’investissement assez élevé.
Vous pouvez prévoir entre 20 000 à 24 000 euros TTC si vous disposez d’une habitation de 100 m2. Ce montant variera en fonction de la région. Le coût intègre non seulement la fourniture, mais aussi la pose. Les frais de forage pour l’arrivée et le rejet de l’eau y sont inclus. En plus, vous devez obligatoirement vous rapprocher de la Direction Régionale de l’Industrie, de la Recherche et de l’Environnement pour obtenir une autorisation comme nous l’avions souligné plus haut.

Que dire concernant la pompe à chaleur hybride

Il s’agit d’un dispositif qui est composé de 3 éléments. Tout d’abord, elle intègre une pompe à chaleur air-eau d’une puissance faible et donc fait usage d’une source renouvelable. Ensuite, elle se compose également d’une chaudière à gaz à condensation ainsi que d’un système de commande favorisant par cette occasion une gestion intégrale des différentes utilisations.
Une PAC hybride est capable de répondre à toutes vos attentes en chauffage et en production d’eau en se servant de deux types d’énergies. Une renouvelable à l’instar de l’air, de l’eau ainsi que les rayons du soleil puis d’un gaz naturel. Un système de chauffage hybride a la possibilité d’être monobloc, tout comme il peut être un bi-blocs. À partir d’un modèle bi-blocs, vous avez la possibilité d’installer la PAC à l’extérieur de votre logement et la chaudière pourra être mise à l’intérieur. Néanmoins, cela nécessitera la construction d’un circuit frigorifique au milieu des 2 organes.
Le système monobloc en ce qui le concerne, regroupe tout au même endroit. Ici, l’encombrement sera plus accentué à l’intérieur de l’habitation puisque vous serez amené à rassembler tous les circuits d’évacuation au niveau de la chaudière hybride.

Comment fonctionne-t-elle ?

Au début, la partie chaudière à condensation brûlera le gaz de façon identique à une chaudière classique dans l’objectif de produire de la chaleur. La grosse différence cependant est que la chaudière à condensation fera usage des fumées engendrées par la combustion. Avec cette combustion optimale, elle aura la possibilité de disposer d’un rendement pouvant atteindre 110 %.
La pompe à chaleur air-eau quant à elle récupérera la chaleur provenant de l’extérieure (une source froide) et la restituera. Cette restitution peut se dérouler sous deux formes. En effet, soit elle se fera à l’eau qui circule dans le système de chauffage du logement, soit à l’eau renfermée dans le ballon d’eau chaude.
La chaudière hybride fait partie des dernières sorties en termes de moyen de chauffage. Malgré le fait qu’elle soit récente et n’a pas encore été adopté par de nombreux, elle rassemble les 2 dispositifs qui ont déjà prouvé leurs efficacités et peut donc tirer parti de leurs atouts respectifs.

Les points positifs et négatifs qu’on peut relever avec la pompe à chaleur hybride

La PAC air-eau offre la possibilité de faire usage de l’énergie primaire au moment où celle de l’extérieure est douce avec un coefficient de performance très haut. Dès lors que les températures chutent en dessous de 5 voire 7°C, la difficulté d’extraction de la chaleur de l’air extérieur fait chuter le rendement de l’appareil.
À ce moment, le système de pilotage qui est un dispositif servant à calculer à tout instant la configuration qui offre plus de rentabilité interviendra dans la partie. La chaudière à condensation sera par la suite mise en marche. Cette dernière offre un rendement constant en fonction de la température qu’il fait au-dehors et peut fonctionner en complément ou même remplacer la pompe à chaleur. Aussi, certaines PAC hybrides offrent la possibilité de configurer un système de pilotage afin que le choix soit fait par rapport à l’évolution de leur coût d’utilisation.
On peut citer au nombre des quelques inconvénients qu’on retrouve au niveau de la PAC hybride, son coût d’acquisition plus important que celui d’une seule chaudière à condensation ou d’une seule PAC. Par ailleurs, le couplage des deux types de technologies boost le prix de la maintenance annuelle et peut vous faire compter près de 50 % de plus en comparaison à un dispositif classique. C’est pratiquement une centaine d’euros en supplément.

Pourquoi devrait-on laisser sa vieille chaudière et choisir une pompe à chaleur ?

En effet, les vieilles chaudières sont obsolètes de nos jours. Les sources d’énergies fossiles dont elles ont besoin ne font pas bon ménage ni avec la préservation de l’environnement ni avec vos factures. À l’opposée, la pompe à chaleur vous assure la réalisation d’importantes économies d’énergies. Lorsque vous changez de système de chauffage en migrant vers une pompe à chaleur air-eau par exemple vous gagnez sur :
La rentabilité sur les travaux après trois années ;
Une économie d’énergie pouvant atteindre 1000 euros chaque année sur 17 ans ;
L’utilisation d’un équipement écologique qui n’engendre ni odeurs et seulement d’infimes particules nocives.