Bons plans

Rachat de crédit immobilier c’est encore le bon moment découvrez les meilleurs taux ici

Rachat de crédit meilleur taux

Acquérir un bien immobilier ou même réaliser des travaux sur un bien immobilier nécessite des ressources financières. Le plus souvent, l’on ne dispose pas du tout de ces ressources ou plutôt on en possède qu’une partie. Dans l’objectif de remédier à cette problématique et financer correctement l’acquisition ou la construction d’un bien immobilier, il faut alors faire recours au crédit immobilier auprès de sa banque ou des organes spécialisés. Il est important de savoir négocier son crédit immobilier et même plus encore, de savoir comment et quand le faire.

Rachat de crédit au meilleur taux testez notre outil gratuit

Un choix fréquent après l’évènement de la crise sanitaire

rachat credit immobilier

La négociation du crédit immobilier dans une période particulière

En France, la crise sanitaire du Covid-19 a entrainé un confinement décrété par le gouvernement. Ce confinement a amené les Français à se pencher sur leur budget notamment celui consacré à l’immobilier. On a ainsi constaté que lors du confinement, plusieurs Français ont cherché à renégocier leur prêt immobilier. L’objectif recherché ainsi était de pouvoir profiter de faibles taux en réduisant la durée de leur prêt immobilier. En outre, ils étaient nombreux à s’engager dans des démarches leur permettant de faire baisser les frais mensuels de remboursement de crédits ayant été contractés. Conséquence selon la Banque de France, la masse de dossiers déposés au niveau des banques dans le cadre de la renégociation des crédits immobiliers s’est vue presque multipliée par deux.
Cela est tout à fait normal au vu de la situation économique morose dans laquelle cette crise sanitaire a plongé la plupart des ménages. Les agents économiques ont en effet vu leurs activités ralentir au cours de cette crise et cela a conséquemment baissé leurs revenus. Une bonne renégociation du crédit immobilier contracté permettrait aux ménages de réaliser des économies considérables. Ce qui pourrait donc les aider à mieux rebondir financièrement après cette crise. Cependant, tout cela doit se faire dans un timing optimal, pour que les contractants de prêt immobilier puissent bénéficier des effets positifs d’une renégociation de leurs contrats.

Une évolution très clair depuis l’avènement de la pandémie du Covid-19

C’est un fait ! La majorité des Français a décidé d’opter pour la renégociation de leur prêt immobilier en cette période de crise sanitaire. Les statistiques de la Banque de France en témoignent clairement. La demande globale de renégociation de prêt immobilier a connu une augmentation de 47% en plus par rapport à cette même période de l’année 2019. En incluant des demandes de rachat exprimées par les contractants, le phénomène se comprend encore plus. En comparaison au premier trimestre de l’année 2020, cette augmentation prend alors en compte 28 à 29% des dossiers de demande de renégociation de prêt immobilier.
Il est évident que le confinement n’a pas tout juste servi aux Français pour se protéger de la Corona virus. Ce temps de confinement les a aussi et surtout amenés à réviser leur compte financier en vue d’assainir leur budget. Ce faisant, la diminution générale des taux immobiliers en vigueur leur a permis de procéder à la réduction du montant de leur prêt immobilier. En ces temps de crise, cela peut augmenter considérablement les économies d’argent.
La réalité est toute simple. En moyenne, un crédit immobilier acquis il y a de cela 4 années à un taux de 2,45% est renégociable actuellement à un taux de 1,20% sur 15 années. Il est aussi possible de renégocier ce même crédit contracté à un taux de 1,40% sur 20 années ou même à 1,60% sur 25 ans. La demande de renégociation de crédit des Français a été généralement de deux types. Les uns ont demandé à leurs banques une réduction des frais mensuels de remboursement de crédit tandis que les autres ont opté pour la diminution de la durée globale de remboursement du prêt immobilier.

Les critères nécessaires à connaitre pour s’en sortir victorieux

La renégociation d’un crédit immobilier ne se fait pas au hasard si l’on veut que cette dernière soit profitable. Il faut tenir compte de plusieurs facteurs qui doivent être réunis pour qu’elle soit bien réalisée. Il est mieux et recommandé de rediscuter les termes de son contrat de crédit immobilier lorsque ce dernier ne date pas d’assez longtemps. Une des premières choses importantes à savoir est qu’il est plus favorable de renégocier son prêt avant ou au plus la sixième année de remboursement de crédit. En effet, il s’avère qu’à cette période-là, les intérêts à payer représentent à peu près 1/3 des mensualités.
Au-delà de cette période, il n’est plus possible de réaliser des économies en tant que telles vu que les mensualités se composent désormais du capital en majorité. Pour profiter à l’acquéreur de prêt, le capital restant à payer se doit donc d’être supérieur à au moins 70000 euros. En outre, il faut tenir compte des coûts potentiels que peut engendrer l’opération de renégociation de crédit. Si ces coûts sont élevés, cela pourrait diminuer considérablement les économies à réaliser. En France, ces coûts sont généralement liés aux frais d’avenant dans le cas où l’emprunteur renégocie avec sa propre banque ou aux indemnités de remboursement anticipé dans le cas d’un rachat. Les indemnités de remboursement anticipé (IRA) s’évaluent globalement à 3% du capital qu’il reste à solder ou a 6 mois d’intérêts à payer à la banque.
Il faut aussi prêter attention aux frais de garantie du prêt immobilier et de dossier. Les frais de garantie de prêt immobilier sont bien évidemment ceux liés à la caution et l’hypothèque. Ces derniers sont les garanties possibles exigées par la banque pour le crédit immobilier. L’emprunteur qui renégocie doit veiller à ce que ces frais lui soient le plus bas possible. À la fin des négociations, il est important qu’il y ait au minimum un point d’écart entre le taux défini à la fin de la renégociation et celui qui précédait.

Un temps d’étude des dossiers assez long

Les choses se sont améliorées avec le déconfinement. Les banques ont recommencé à accorder une meilleure attention aux nouvelles demandes de crédit immobilier et sont toujours plus disposées à renégocier les crédits déjà accordés à leurs clients. Le seul inconvénient, c’est que le temps de traitement des dossiers sera visiblement assez long. Pour y remédier, il est possible de trouver ailleurs une meilleure offre pour le rachat du prêt immobilier. Il vous faudra juste comparer les offres des divers établissements concernant ledit rachat. Cela est possible grâce à un courtier immobilier qui étudie la rentabilité de l’opération de renégociation pour chaque établissement, compare ces rentabilités et vous indique la meilleure offre à choisir.