Bons plans

Rachat de crédit immobilier est-ce le bon moment de renégocier ?

renegocier son rachat de credit

Obtenir un crédit immobilier est une opération répandue et assez prisée de nos jours. Effectuer cependant la renégociation de son crédit immobilier est une procédure assez délicate qui se fait non pas à la va-vite, mais en raison d’une situation sensible ou profitable. Selon la banque de France, les opérations de renégociation de crédit immobilier ou les opérations de rachat ont pris plus d’ampleur après la reprise des activités. En effet, après avoir annoncé le début du déconfinement, le nombre de demandes pour modifier les termes du contrat de crédit immobilier n’a fait que s’accroitre. Plusieurs Français trouvent le moment opportun pour faire réduire leur paiement mensuel ou redéfinir le temps de leur prêt immobilier. Il leur sera ainsi possible de profiter des nouveaux taux bas proposés sur le marché. Il est cependant essentiel de pouvoir trouver le bon moment pour lancer une telle opération afin d’en jouir pleinement.

Rachat de crédit au meilleur taux testez notre outil gratuit

Un choix fréquent après l’évènement de la crise sanitaire

rachat credit immobilier

Aujourd’hui, il est observé une hausse considérable concernant les opérations de renégociation de prêt immobilier. Effectivement, d’après la Banque de France il y a un surplus de plus de 47 % des dossiers comparativement à la même période lors de l’année précédente. En prenant en compte juste le premier trimestre 2020, cet accroissement équivaut à près de 28 à 29% de dossiers de plus. Les opérations de rachats y sont bien évidemment incluses. Pendant la crise sanitaire, profitant de la période de confinement, les Français ont eu le temps nécessaire pour prendre connaissance de leur état financier. Cela leur ainsi donc permis de stabiliser leur budget. Afin de réduire le coût de leur crédit, ils mettent tant bien que mal à profit la diminution des taux immobiliers proposée par les banques. En effet, il est important de notifier la possibilité offerte de faire des économies colossales grâce à ces taux revus à la baisse.
Pour une meilleure illustration, considérons en exemple un emprunt immobilier réalisé 4 ans plus tôt au taux de 2.45%. Aujourd’hui, il peut être renégocié en moyenne à 1,20% sur 15 ans, à un taux de 1,40% sur 20 ans et à un taux de 1,60% sur 25 ans. Deux types de demandes sont fréquemment effectués par les Français à ce jour. Cela porte généralement sur comment s’y prendre pour baisser leur mensualité ou comment s’y prendre pour réduire la durée de remboursement.

Quels sont les indices nécessaires auxquels se conformer pour renégocier son prêt immobilier ?

Pour que la renégociation du prêt immobilier soit plus avantageuse, il faut que le contrat à renégocier ait été signé plus récemment. L’opération est effectivement plus favorable si elle est réalisée au cours des 5 premières années du remboursement du crédit. À ce moment, la portion des intérêts représente en moyenne quasiment un tiers de la mensualité. Elle est après cette période entièrement constituée du capital, ce qui rend irréalisables de possibles économies. Les fonds restants à rembourser doivent donc être supérieurs à 70 000 € pour être intéressant.
Il faut néanmoins prendre en considération les frais affiliés à l’opération de renégociation. Ces frais concernent les paiements d’avenant si l’opération est toujours réalisée dans la même banque. Concernant les opérations de rachat, les frais peuvent porter sur des indemnités de remboursement anticipé (IRA). Elles sont évaluées à 3% du capital restant dû ou 6 mois d’intérêts.
Pour finir, il est important de mentionner aussi les frais de cautionnement du prêt immobilier et de dossier. En globalité, il faut estimer 5% de frais. Pour considérer avoir tiré un avantage net de la renégociation, il est primordial de remarquer un écart minimum d’un point entre le nouveau taux renégocié et l’ancien.

Une période de négociation interminable

La reprise du marché se fait avec le retour à la normale qui se poursuit après cette crise sanitaire. La priorité est à nouveau de ce fait portée sur les demandes de crédits immobiliers. Une opération de renégociation est indéfiniment bien plus simple à réaliser pour la banque même en considérant le temps indéterminé que prend l’opération. Il serait judicieux pour la réalisation de cette procédure de s’intéresser aux offres d’autres établissements financiers que celui dans lequel on est situé. Il sera possible grâce à cette décision, de trouver sans doute la meilleure offre de rachat de prêt immobilier disponible.
Il faut aussi préciser que cela ne représente en rien un grand changement pour les Français qui d’habitude, sont enclins à changer d’établissement financier. Ils réalisent en moyenne tous les deux ans ce changement. Pour la recherche d’un crédit avec un meilleur taux, il est possible de bénéficier de l’assistance d’un courtier immobilier expérimenté. Il fait une proposition des établissements financiers favorables en réalisant un calcul de la rentabilité de chacune de leur proposition. Ensuite, après les étapes rigoureusement suivies, il propose l’offre la plus rentable afin d’en tirer parti et de réaliser une économie considérable.

Comment faire la distinction entre une opération de renégociation de prêt immobilier et de rachat de crédit ?

Il est souvent commun de faire la confusion entre la renégociation d’un prêt immobilier et une opération de rachat de crédit. Même si les deux opérations garantissent de réaliser des économies, il devient vital de faire une distinction précise et claire. Pour les distinguer, il est important de savoir que :
Renégocier un emprunt immobilier revient à faire une demande à sa banque pour demander une réévaluation à la baisse du taux d’intérêt appliqué. Les frais applicables pour cette opération sont les frais d’avenant. L’obtention d’une renégociation est plus ou moins facile conformément à la politique interne de la banque. Se tourner par conséquent également vers d’autres établissements peut s’avérer bénéfique. En effet, cette démarche permettrait d’avoir de multiples propositions afin de pouvoir réaliser une comparaison plus approfondie. Ce qui pourrait donc servir de base à la négociation.
Pour une opération de rachat de crédit, il est nécessaire d’avoir recours à une autre banque. Cependant, à cette fin, l’emprunteur devra s’acquitter des indemnités de remboursement anticipé, aussi des frais de garantie et des frais de dossiers.