Currently set to Index
Currently set to Follow
Bons plans

Rachat de crédit immobilier où conso les taux les plus bas ici

rachat credit immobilier et conso simulation en ligne

Le rachat de votre crédits immobilier s’avère être une excellente solution pour alléger vos mensualités et prolonger l’échéance de remboursement. Ça tombe bien nous commençons le mois d’octobre 2019 avec une nouvelle baisse sur les Taux c’est donc le bon de découvrir notre outil de simulation en ligne pour connaitre les meilleures offres et les économies que vous allez pouvoir faire.

Simulation de rachat de crédit immobilier et conso avec les meilleurs taux

Crédit immobilier à taux bas, comment les banques rentabilisent ?

Le service de crédit est l’un des services bancaires les plus prisés. Prévu pour aider les usagers à réaliser des projets de construction et d’autres de différentes natures, le prêt immobilier comme d’autres types de crédits, s’effectue depuis quelques mois avec des taux inimaginables il y a quelques années. Les statistiques annoncent d’ailleurs que la tendance devrait continuer avec des taux encore plus bas. Dans un tel environnement, les banques se retrouvent dans un contexte de profits réduits et cherchent à rentabiliser leurs opérations de prêts par d’autres moyens. Voici les points que doivent surveiller les demandeurs de crédit lors de la signature des contrats.

Les frais de dossier

C’est l’un des volets sur lesquels les banques essaient depuis la baisse des taux de prêt de compenser leur manque à gagner. Les clients doivent rester vigilants sur ces points et bien négocier. Le constat est d’ailleurs déjà là avec les montants de frais de dossier qui ne cessent de monter. Les frais de dossier d’un crédit de 200.000 euros qui étaient de 1500 euros environ en 2018 sont passés à 1568 euros en septembre 2019. Pour éviter donc de payer le prix fort, il faut jouer sur les exigences commerciales concurrentielles et demander une baisse de ces frais de dossier. D’ailleurs toutes les clauses d’un prêt immobilier peuvent faire l’objet de négociation. Ne vous en privez pas donc !

L’assurance emprunteur


Cette partie du contrat de crédit immobilier a toujours donné lieu à des tumultes. La diminution des taux de crédit a d’ailleurs accentué les débats autour des frais de l’assurance emprunteur qui de nos jours vont jusqu’à 0,40 %. L’astuce trouvée par les institutions bancaires qui sont de plus en plus des maisons d’assurances est claire! Elles proposent désormais des crédits qui tiennent sur de longues durées (25 ans). En réalité plus la période de couverture d’assurances est longue, plus le montant sera élevé.
Pour contourner cette façon de faire, il est conseillé de souscrire à une assurance individuelle ou de négocier au rabais les taux avec la banque qui réalise le crédit. Il faut surtout bien lire dans tous les cas les contrats d’assurance avant de les signer.

Autres volets à surveiller

Le dernier volet auquel s’attaquent les banques pour compenser les pertes occasionnées par les taux de crédit devenus trop bas est la gestion des services bancaires. En réalité toutes les banques souhaitent que leurs clients domicilient chez elles leurs revenus. Cela offre une certaine garantie quant à leur solvabilité. C’est sur cette vague que voudra surfer la banque en parlant de domiciliation, de carte bancaire et autre.
Dans une pareille situation les clients doivent faire des propositions car tous ces volets peuvent se négocier avec la banque. Les usagers peuvent proposer par exemple sur l’exonération des frais de tenue de compte, la gratuité des cartes, etc… Pour les individus qui souhaitent placer leur épargne dans leur nouvelle banque après le prêt, il est conseillé de faire attention au pourcentage de transfert. Ce dernier a grimpé ces dernières années et les estimations pour les prochains moins ne sont pas rassurantes.