Résultat LOTO 26 décembre 2020 tirage FDJ Joker+ et codes loto gagnants [En Ligne]

By | décembre 26, 2020

Resultat LOTO 26 Décembre 2020 joker+ et codes loto gagnant

Nous sommes le samedi 26 décembre 2020 et ce soir c’est le tirage FDJ du loto avec un jackpot LOTO de 2 Millions d’euros. Profitez de notre pronostic LOTO gratuit des numéros qui peuvent sortir ce soir et pourquoi pas gagner le jackpot LOTO. Découvrez maintenant le résultat LOTO du 26 décembre 2020.

Tirage FDJ : Résultat LOTO 26 décembre 2020

loto

Résultat officiel du loto du 26 décembre 2020 :

  • Résultat LOTO 26 décembre 2020 :  2-3-31-35-40 et le numéro chance le7
  • Résultat Joker + : 8 168 534
  • Résultat 2e tirages : 8-18-35-40-46
  • Codes lotos gagnant :
  • Codes loto gagnant 26 décembre 2020

Grille des gains LOTO 26 décembre 2020

gains LOTO 26 décembre 2020

Résultat Vidéo Tirage FDJ LOTO 26 décembre 2020

 

Pronostic des numéros LOTO du 26 décembre 2020

Découvrez notre pronostic des numéros LOTO qui peuvent sortir au tirage de ce soir :

8-9-14-14-21-22-32-40-43-45-46

LOTO du 26 décembre 2020

Un pactole de 7 millions d’euros était en jeu ce soir ! S’ajoutait à ce montant astronomique une cagnotte complémentaire de 200 000 euros à destination de 10 joueurs. Découvrez le résultat du tirage du Loto FDJ du samedi 26 décembre 2020 et comparez les numéros sortis avec ceux que vous avez sélectionnés sur votre grille.
D'ici là, n'oubliez pas que vous pouvez lire les résultats du loto le 26 décembre 2020 à 20 h 50 sur cette page

Le loto : Un fonctionnement singulier

Il faut noter que depuis sa création, le modus operandi du loto a connu plusieurs modifications. Jusqu’en 1976, il ne se résumait qu’au choix d’un nombre total de 6 numéros dans une variante de 1 à 49 numéros. En octobre 2008, les données changèrent. Ce faisant, une grille « chance » fut ajoutée en aux grilles observées jusque-là. De l’avènement de cette nouvelle grille nait la possibilité pour le joueur d’ajouter un sixième numéro aux 5 premiers qu’ils auraient choisi sur une variante de 1 à 10.

Il est cependant intéressant de noter que les 5 numéros sont choisis sur une échelle de 1 à 49, la possibilité de choisir le sixième numéro devant intervenir dans une combinaison de 1 à 10.
La seconde mutation intervient sur la fréquence des tirages. D’un tirage classique de deux fois par semaine en raison de deux tirages les mercredis et de 2 autres les samedis. Nous sommes passés de trois à quatre tirages par semaine en raison d’un tirage le lundi, le mercredi et le samedi. De cette mutation intervient également le système de report. Ce système se traduit exclusivement par l’accroissement par bon d’un million de la cagnotte en cas d’absence de vainqueur observé au rang 1.

Le loto : Une genèse riche en rebondissements

À l’instar des jeux du hasard connu pour leurs renommées, le loto est un héritage somptueux marqué par une fragrance de la Chine impériale. En effet, il faut remonter vers 205 et 187 avant Jésus-Christ et être adoubé par la dynastie Han pour retrouver ses premières traces dans l’histoire. Les différentes conquêtes survenues à travers l’histoire ont également influé sur sa mobilité et son application. Ainsi, des conquêtes naît le brassage des peuples. Ce brassage sur des millénaires d’histoire à permis au loto de franchir les frontières de la Chine ancêtre et de faire son petit bout de chemin à travers le monde. Et l’une de ses destinations relevées par les historiens était la Rome antique.

De cette périodicité, le loto a connu une certaine dénaturation. Longtemps utilisé dans la Chine ancestrale pour prélever l’impôt à des fins de conquête, il sera cette fois utilisé à des fins moins nobles. Le tirage se faisant toujours (ce qui préserve son caractère participatif) mais les lots remportés en cette époque étaient en nature et essentiellement constitué de barbares (esclaves) et de chevaux.

Ce n’est qu’en 1954 que l’idée de la création d’une entité œuvrant à réglementer le loto germa dans l’idée des acteurs parrainant ce jeu. La concurrence et l’appât du gain que draine le loto venaient ainsi en prélude à la création de la Loterie Nationale Française. En effet, la loterie telle que nous la connaissons est le fruit de la fusion de plusieurs entités de jeux et vit le jour en France en 1975. Toutefois, ce projet fut préalablement initié par le fédéré mémoire Maurice Caradet en septembre 1974. Le décret marquant ses activités fut cosigné le Premier ministre d’alors (Jacques Chirac), le secrétaire d’État au budget (Christian Poncelet) et le ministre de l’Économie et des Finances d’alors (Jean-Pierre Fourcade).

La gestion fut confiée à la Française des jeux. Et afin, que le loto intègre la grande famille des jeux du hasard français, le célèbre théâtre de l’empire de Paris fut choisi comme lieu dans lequel le premier tirage se déroulera. Ce premier tirage enregistrait une vente de 73.600 bulletins pour un total de recette de 50.600 francs. Pour une première ce fut une vente très timide. L’adhésion de la masse fut rapidement éclipsé cette déconvenue. En effet semaine après semaine, les ventes ont connu une excroissance fulgurante de 7 millions de ventes. C’était pour la petite histoire du loto, un jeu sensationnel. Il faut maintenant se pencher sur les grands principes qui le gouvernent.