Santé et vitalité

Vitamine C pour combattre le Coronavirus ?

vitamine C
En cas de rhume, de nombreuses personnes boivent du jus d’orange et avalent des suppléments de vitamine C pour tenter de « renforcer » leur système immunitaire. Mais les suppléments de vitamine C ne protègent pas contre le rhume chez la plupart des gens, et il y a encore moins de preuves qu’ils confèrent une immunité contre le SRAS-CoV-2, le virus qui cause la COVID-19.

En tout cas une chose est sur ça ne peut pas faire de mal ce qui est déjà ça de gagné si vous souhaitez en acheter :

Vitamin C 1000 mg | vitamine C | Cure de 6 Mois/180 comprimés | Compléments alimentaires de Nu U Nutrition
  • ✔ HAUTE TENEUR EN VITAMINE C - Un seul comprimé facile à avaler suffit à vous donner toute la vitalité contenue dans 1000 mg de vitamine C.

Attention : La dose recommandée dépend de votre âge, de votre sexe, de votre grossesse et de votre état d’allaitement, mais en général, il est recommandé aux hommes adultes d’ingérer au moins 90 milligrammes (mg) par jour, et aux femmes adultes d’en consommer au moins 75 mg. Les fumeurs doivent ajouter 35 mg à la dose recommandée, car le tabagisme épuise la vitamine C disponible dans l’organisme, selon le NIH. Notez que des doses élevées de vitamine C, dépassant un niveau quotidien de 2 000 mg, peuvent provoquer des nausées, de la diarrhée et des douleurs abdominales chez de nombreuses personnes,

Mythe et légende sur la Vitamine C

vitamine C

La vitamine C, également connue sous le nom d’acide ascorbique, est devenue un supernutriment qui renforce le système immunitaire après que le double prix Nobel Linus Pauling ait vanté les avantages supposés de cette substance dans une série de livres, dont Live Science a déjà parlé. Linus Pauling a affirmé que la prise de fortes doses de vitamine C pouvait non seulement prévenir le rhume, mais aussi aider à contrecarrer des maladies plus graves comme le cancer et les maladies cardiaques.

Depuis que Pauling a publié ses livres, dans les années 1970, ses affirmations plus audacieuses n’ont pas résisté à l’examen scientifique. Cependant, des recherches récentes suggèrent que les suppléments de vitamine C réduisent la durée des rhumes dans la population générale, selon une revue de plusieurs dizaines d’études réalisée en 2013.

L’examen a révélé que les suppléments de vitamine C pris pendant un rhume peuvent réduire la durée de la maladie de 8 % chez les adultes et de 14 % chez les enfants. Concrètement, cela signifie que la prise de suppléments de vitamine C peut raccourcir la durée d’un rhume d’environ un jour. Les participants à chaque étude ont pris des suppléments de vitamine C pendant des périodes variables, mais en général, la dose quotidienne était d’au moins 200 milligrammes.

Plusieurs des études examinées comprenaient des personnes soumises à un stress physique intense, notamment des marathoniens et des soldats s’entraînant dans l’Arctique. Parmi ces personnes, celles qui prenaient de la vitamine C avaient environ deux fois moins de chances d’attraper un rhume que celles qui ne prenaient pas de tels suppléments. Mais dans la population générale, les suppléments n’ont pas empêché le rhume.

De même, aucune preuve ne suggère que les suppléments de vitamine C peuvent aider à prévenir COVID-19, a déclaré le Dr William Schaffner, professeur de médecine préventive et de maladies infectieuses au centre médical de l’université Vanderbilt dans le Tennessee, au New York Times Parenting.

« S’il doit y avoir un avantage, il sera très modeste », a déclaré Schaffner.

Certains scientifiques testent si la vitamine C pourrait soulager les symptômes et améliorer les résultats des patients atteints de COVID-19 – si elle est administrée à une dose suffisamment élevée. Les chercheurs de l’hôpital Zhongnan de l’université de Wuhan ont lancé un essai clinique avec 140 patients en février pour tester si des doses ultra élevées de vitamine C, administrées par voie intraveineuse, pourraient traiter l’infection virale plus efficacement qu’un placebo. Le groupe test recevra des perfusions deux fois par jour pendant sept jours, chaque perfusion contenant 12g de vitamine C. (La recommandation quotidienne pour un homme adulte est de 90mg seulement).

L’essai sera terminé en septembre et aucun résultat n’est encore disponible, selon ClinicalTrials.gov. En attendant, les scientifiques chinois ont lancé des dizaines d’autres essais cliniques, testant tout, des antiviraux aux thérapies à base d’anticorps en passant par les médecines traditionnelles chinoises.

En cas de doute, la FDA recommande de « laisser votre professionnel de la santé vous conseiller sur la manière de trier les informations fiables des informations douteuses ». Heureusement, dans le cas de la vitamine C, les suppléments ne provoquent généralement pas d’effets secondaires nocifs, sauf en cas de consommation excessive.