Bons plans

Rachat de crédit immobilier les meilleurs taux sur notre outil de simulation en ligne ici

Rachat de crédit immobilier taux

Depuis plusieurs années, nous assistons à une baisse constante des taux hypothécaires. Les taux ont tellement baissé que tout le monde s’attendait à ce qu’ils augmentent d’ici là. Mais il est clair que ce n’est heureusement pas le cas. Alors cette année 2020, on se demande si les taux resteront intacts, ou s’ils subiront encore une nouvelle vague de baisses. À l’heure actuelle, la théorie de la stabilisation semble être la plus probable. Découvrez notre outil gratuit pour faire une simulation sur votre rachat de crédit immobilier avec le meilleur taux du marché.

Simulation Rachat de crédit immobilier gratuit

Remplissez ce formulaire pour savoir si vous pouvez faire des économies sur votre rachat de crédit immobilier :

Quels sont les facteurs favorables à la stabilisation des taux du crédit immobilier ?

En 2008, avec la grave crise économique que de nombreux pays ont traversée, les taux hypothécaires ont atteint en moyenne au moins 5%. Ce fut une période assez difficile, il faut l’avouer, tant pour les particuliers que pour les acteurs du secteur économique et financier. Heureusement, cinq ans plus tard, la tendance a changé et les taux sont tombés à moins de 3% en moyenne. Puis, en 2016, nous avons pu bénéficier d’un taux de 2% pour les crédits hypothécaires. Tout le monde pensait que les taux ne pouvaient qu’augmenter, ou au pire, rester stables. Mais encore une fois, on constate que le niveau a encore baissé en début d’année. Il est actuellement de 1,13% en moyenne, selon les informations recueillies par l’Observatoire du crédit logement.

Serait-il possible d’assister à une autre baisse? Rien est certain! Les experts sont plus enclins à stabiliser les niveaux actuels. En effet, le directeur du Cercle de l’Epargne estime que plusieurs facteurs favorisent la continuité des taux que nous observons actuellement. Autrement dit, nous pourrions profiter de ces taux hypothécaires excessivement bas pendant encore quelques années. Son analyse s’appuie sur l’engagement de la Banque centrale, qui dit vouloir offrir pour au moins deux ans, des conditions plus favorables à l'emprunt des ménages. De plus, avec la crise actuelle des coronavirus, il y a de fortes chances que des efforts considérables soient déployés pour respecter cet engagement, afin que l’immobilier reste une valeur sûre.

Un rebond des taux semble-t-il se profiler à l’horizon ?

Malgré les taux intéressants du crédit immobilier, on assiste néanmoins à un problème non négligeable. En effet, les conditions d’octroi de ce prêt sont beaucoup plus strictes depuis la fin de l’année dernière. Cela est dû au rappel à l’ordre du Haut conseil de stabilité financière. C’est pour cette raison que désormais, les emprunts de longue durée sont limités et passent à moins de 19 ans.
Aussi, les foyers qui ne peuvent pas supporter un taux d’endettement de 33% ont été mis de côté. Par conséquent, les dossiers les moins solides, ceux des personnes qui acceptaient signer des contrats de prêt à un taux supérieur à la moyenne, ne sont plus acceptés.

Lorsqu’on associe ces deux phénomènes, on comprend aisément pourquoi le taux du crédit immobilier ne peut connaitre une autre baisse. Au contraire, nous faisons plutôt face à un léger rebond qui ne dit pas son nom, car il est masqué par les refus des dossiers et la baisse de la durée des crédits.