Inde : réouverture des frontières aux voyageurs quelles sont les conditions pour le Visa et le covid ?

 La pandémie liée à la covid-19 a complètement bouleversé l’ordre des choses en provoquant d’importants dégâts économiques, sanitaires et sociaux. L’Inde fut à l’instar de toutes les nations du monde sévèrement touché pour les affres de la pandémie, ce qui a conduit les autorités à prendre des mesures strictes (restriction de la circulation, fermeture des frontières, etc.) en vue de prévenir et de limiter la propagation du virus. C’est ainsi que depuis l’an passé, plusieurs étrangers et voyageurs internationaux ont eu du mal à se rendre en Inde. Néanmoins, le ministère de l’intérieur indien a décidé récemment d’assouplir les mesures de restriction de voyage en rouvrant les frontières du pays dès le mois d’octobre 2021.

Ouverture des frontières depuis le 15 octobre

L’année dernière, tous les gouvernements ont pris des décisions fermes pour limiter la perméabilité de leur frontière afin de réduire le nombre de cas de contamination. C’est dans cette dynamique que l’Inde a suspendu l’intégralité des visas qu’il a accordés aux ressortissants étrangers. Les autorités ont également posé des restrictions strictes en matière de voyages internationaux. Après plus d’un an de suspension et avec l’amélioration de la situation sanitaire dans le pays, le gouvernement indien fait savoir à travers un communiqué qu’il décide enfin d’ouvrir ses frontières aux touristes à partir de la date du 15 octobre 2021.

Par ailleurs, la réouverture des portes de l’Inde se fera de manière progressive et en deux temps pour les touristes. Le pays recommence l’attribution des visas touristiques aux touristes en groupe par vols charters le 15 octobre. Paradoxalement, les touristes individuels qui souhaitent se rendre en Inde en prenant un vol classique devront patienter jusqu’à la date du 15 novembre.

Quelles sont les conditions pour entrer et séjourner en Inde ?

Pour se rendre dans un pays, il y a des conditions intrinsèques à réunir. Selon le pays dans lequel vous vous rendez, les conditions et exigences peuvent différer. La première des conditions c’est l’obtention d’un visa. C’est ce papier qui vous autorise à avoir accès au territoire indien. Ce papier s’octroie aux différents visiteurs en fonction de l’objet de leur visite. Si vous êtes étranger et que vous souhaitez aller en Inde pour des raisons touristiques, vous devez vous munir d’un visa touristique consulaire ou un visa électronique consulaire (e-Tourist).

Comme mentionné un peu plus, vous devez vous y rendre via un vol affrété à partir du 15 octobre. Tous les visas obtenus avant cette date sont frappés de suspension jusqu’à nouvel ordre. Il convient de rappeler au passage qu’en dehors du visa touristique pour l’Inde, vous pouvez obtenir d’autres types de visas notamment pour des raisons médicales ou d’affaires. Vous devez également effectuer un test PCR édité les 72 heures précédant le vol (donnant obligatoirement un résultat négatif) avant de pouvoir vous rendre en Inde.

Quelles sont les obligations sanitaire pour aller en inde ?

Pour des raisons de pandémie du au Covid 19 en plus du visa pour se rendre en inde il faudra :

  • 1 Test PCR négatif, imprimé en anglais, avec prélèvement moins de 72h avant l’entrée dans le pays.
  • 1 Accusé d'inscription sur la plateforme de l’ambassade.
  • 1 Accusé d'inscription sur le site de l’aéroport de Delhi ou d'un autre aéroport.
  • Les non-vaccinés sont soumis au motif impérieux.

Il n'y a pas de quarantaine à l'arrivée à Delhi si vous présentez à l'embarquement, avec votre passeport et visa.

Comment faire sa demande de e-visa ?

Pour obtenir votre visa et vous rendre en Inde, vous n’avez plus nécessairement besoin de vous rendre dans l’ambassade indien de votre région ou au consulat. Les visas électroniques encore appelés e-visa sont disponibles en ligne pour tous les voyageurs. Il suffit d’effectuer sa demande et vous le recevrez dans un bref délai via votre boîte mail. Étant donné que l’Inde rouvre ses frontières à partir du 15 octobre, vous pouvez dès à présent lancer votre demande. Toutefois, certaines conditions doivent être respectées par les voyageurs qui font les demandes d’e-visa (visa e-Tourist, e-Business ou e-Médical).

Attention, cependant car la procédure d’obtention du e-visa est compliquée. La demande se fait exclusivement en anglais et vous devrez notamment uploader des documents comme une photo d’identité et la photocopie de votre passeport. Il existe des sites web spécialisés comme www.rapidevisa.fr pour simplifier vos demandes des visas. Vous n’aurez aucun formulaire à remplir et la commande se fait en quelques clics. C’est un cout supplémentaire mais c’est aussi l’assurance d’obtenir son visa car à la moindre erreur de saisie vous risquez un refus d’embarquement.

Vers la gratuité du e-visa pour les 500 000 premiers voyageurs ?

Tous les pays ont commencé par ouvrir leur frontière pour revitaliser leur économie. Au mois de juin 2021, l’Inde annonçait déjà qu’il prendrait des mesures idoines dès la levée des restrictions de voyage afin de donner un coup de pouce aux tourismes, car ce secteur d’activités est un véritable pilier de l’économie nationale. Pour y parvenir, le pays prévoit d’octroyer environ un demi-million de visas touristiques gratuits aux premiers voyageurs, une fois les frontières ouvertes. Cette initiative montre à quel point les autorités désirent stimuler le secteur du tourisme afin d’aider les acteurs qui ont durement été touchés par les effets de la pandémie. Le pays souhaite inciter plus de voyageurs internationaux à prévoir des visites en Inde.

Cette décision restera en vigueur jusqu’à l’attente de la barre de 500 000 visas visiteurs. Ainsi, la décision sera mise en œuvre jusqu’à l’expiration du quota initial défini. En outre, il faut préciser que le gouvernement n’a pas encore communiqué officiellement sur les diverses modalités d’obtention de ce visa gratuit. Puisqu’il ne s’agit que d’une ambition, rien n’est encore définitif. Il est impossible de savoir si cette décision s’appliquera aux visas électroniques (e-visas) et visas consulaires ou s’il faudra présenter des justificatifs additionnels en raison de la situation sanitaire particulière qui prévaut. Il est alors encore trop tôt pour tirer des conclusions.